*
Robotix 2021









 
 
 







Peut-on vraiment dire que le PLA est biodégradable ?

Le terme biodégradable suggère que le PLA, tout comme les déchets de cuisine, peut se décomposer dans le compost domestique ou dans la nature. Cependant, ce n’est pas le cas. Florent explique : « La dégradation du PLA intervient difficilement dans le milieu naturel – il vient se dégrader dans un environnement très spécifique, généralement celui du compostage industriel. On dira plutôt dans ce cas qu’il s’agit d’un polymère dégradable. Finalement, ce qui définit le mieux le PLA est le terme bio-sourcé (issu de ressources renouvelables) et compostable (en conditions industrielles). » Nicolas confirme : « Le PLA ne peut se biodégrader que dans des conditions de compostage industriel qui sont très loin de celles que l’on peut retrouver au fond d’un océan, d’un compost domestique, ou de n’importe quel milieu naturel. » Ces conditions impliquent plusieurs critères : il faut contrôler de façon précise l’humidité et la température – généralement, celle-ci doit être supérieure à 55-70°C – et être en présence de micro-organismes.

Le terme «biodégradable» utilisé par les fabricants et les distributeurs peut donc être trompeur pour l’utilisateur final s’il n’est pas bien défini avant. En plein air, il faut au moins 80 ans pour que le PLA se décompose, contribuant ainsi à la pollution plastique de l’environnement qui vient s’ajouter au plastique conventionnel provenant du pétrole. Par conséquent, le PLA ne doit pas être jeté dans la nature, pas plus que d’autres plastiques d’ailleurs ; cela nous amène à la question de ce qu’il advient du PLA dès lors que nous le jetons.

Source : www.3dnatives.com

Code N° 7 : c'est un le PC qui pose problème : PolyCarbonate (=> BisPhénol A)
Exemples d’utilisation : Intérieur des boîtes de conserves et canettes, biberons, gourdes de sport...
Problèmes associés : Perturbations hormonales, infertilité, obésité, diabète, cancers (sein, prostate), dysfonctionnement de la thyroïde.

Remarques : La codification N°7 est utilisée pour des systèmes multicouches (bouteilles de lait en [PEHD + Carbone + PEHD] par exemple). Dans ce cas, il n’y a pas de Bisphénol-A.